Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Récemment publié

Étude de cas|le 6 novembre 2018|Vol. 42, No. 2|pages 117-126

Rééducation orthophonique post myoplastie d’allongement du temporal : une étude de trois patients

Sarah Martineau, Akram Rahal, Catherine Dufour-Fournier, Karine Marcotte

Revue de littérature|le 26 octobre 2018|Vol. 42, No. 2|pages 95-115

Revue systématique sur l’efficacité des technologies de suppléance auditive pour améliorer la perception de la parole chez les personnes présentant une perte auditive sévère à profonde dans les hautes fréquences

Mathieu Hotton, François Bergeron

Article de recherche|le 23 octobre 2018|Vol. 42, No. 2|pages 81-93

Application de tâches de répétition de phrases et de lecture de mots chez des enfants unilingues et des enfants en train d’apprendre l’anglais comme langue seconde, dont les parents s’inquiètent ou non du développement du langage

Areej M. A. Balilah, Lisa M. D. Archibald

Article de recherche|le 19 septembre 2018|Vol. 42, No. 1|pages 69-79

Utilisation d’Internet et solitude chez les personnes âgées portant des appareils auditifs

Andrea Simpson, Sandy Clarke, Bojana Šarkić, Judith Bonnie Smullen, Caitlyn Jayne Pereira

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.