Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Revue exploratoire sur le vocabulaire utilisé par les enfants pour exprimer la douleur : implications pour les systèmes de communication augmentée et alternative

 
Auteur(s) Ensa Johnson, PhD, Editor
Kobie Boshoff, PhD
Juan Bornman, PhD
Volume 42
Nombre 1
Année 2018
Page(s) 55-68
Langue Anglais
Catégorie Revue de littérature
Mots-clés Augmentative and alternative
Communication
Core vocabulary
Fringe vocabulary
Healthcare
Practitioners
Language Development
Self-report
Abrégé The goal of this study was to conduct a scoping review to determine the words that children
use to express pain. In the past, children’s verbal expression of pain was overlooked during pain
assessment. A scoping review was conducted of research publications by means of keyword
searches in six individual journal databases (CINAHL, Medline ProQuest, PsycINFO, PubMed,
Scopus, and Web of Science). A general browser was also used to ensure that all available literature
was consulted. Seventeen articles met the selection criteria, and from this literature, two core
themes were identified regarding the use of children’s pain vocabulary: description of pain and
coping with pain. Original words and phrases from the literature were divided into single words using
the ATLAS.ti Word Cruncher. This resulted in a list of 60 pain-related words. These words may assist
healthcare staff (e.g., speech-language pathologists), parents, and researchers to select painrelated
vocabulary to incorporate into augmentative and alternative communication systems to
allow children with severe communication difficulties to express painful experiences.

L’objectif de la présente étude était d’effectuer une revue exploratoire de la littérature pour
déterminer les mots que les enfants utilisent pour exprimer la douleur. Dans le passé, les
expressions verbales utilisées par les enfants pour exprimer la douleur étaient souvent négligées
lors des évaluations de la douleur. Une revue exploratoire d’articles scientifiques a donc été
effectuée au moyen d’une recherche par mots-clés dans six bases de données (CINAHL, Medline
ProQuest, PsycINFO, PubMed, Scopus et Web of Science). Un moteur de recherche général a
également été utilisé afin de s’assurer que toute la littérature disponible avait été consultée. Dix-sept
articles respectant les critères de sélection ont été identifiés et ceux-ci ont permis l’identification
de deux thèmes principaux pour décrire le vocabulaire utilisé par les enfants pour exprimer la
douleur : description de la douleur et gestion de la douleur. Les mots formant les expressions et les
syntagmes provenant des articles scientifiques ont été divisés et isolés à l’aide du logiciel ATLAS.
ti Word Cruncher. Au total, soixante mots associés à la douleur ont été identifiés. Ces mots ont le
potentiel d’assister le personnel de soins de santé (tel que les orthophonistes), les parents et les
chercheurs dans la sélection du vocabulaire associé à la douleur pour que celui-ci soit incorporé
dans les systèmes de communication augmentée et alternative d’enfants présentant des difficultés
de communication sévères, et ainsi, leur permettre d’exprimer des expériences douloureuses.
ID 1226
Lien http://cjslpa.ca/files//2018_CJSLPA_Vol_42/No_01/CJSLPA_Vol_42_No_1_2018_MS_1092_55_68.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.