Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Investigations des propriétés psychométriques du questionnaire Milestones en français du Québec, un nouvel outil de dépistage des difficultés langagières pouvant être utilisé avec des enfants francophones âgés entre 12 et 71 mois

 
Auteur(s) Marianne J. Paul
Elin T. Thordardottir
Volume 43
Nombre 2
Année 2019
Page(s) 133-152
Langue Anglais
Catégorie Article de recherche
Mots-clés Language Development
Developmental Language Disorder
Screener
Parent Questionnaire
French
Preschoolers
Validation
Abrégé Very few validated screening tools exist for Developmental Language Disorder in Canadian French. This article presents the steps of the development of a new screening questionnaire designed for children ranging in age from 12 to 71 months. Phase A describes how the questionnaire Milestones en français du Québec (MilBec) was elaborated based on the 26-item Dutch questionnaire by Luinge, Post, Wit, and Goorhuis-Brouwer (2006). The elaboration involved translation, adaptation and addition of items, as well as a cross-sectional pilot study with 26 participants aged 1 year (n = 9), 3 years (n = 8), and 5 years (n = 9), leading to a revised version with 39 items. Phase B presents a cross-sectional study in which parents of 85 monolingual French-speaking children aged 12 to 71 months (17 participants per 12-month age group) filled out the MilBec. The correlation between MilBec score and age was extremely high for 12- to 39-month-old children (n = 42; r = .92, p < .001) and high for 40- to 71-month-old children (n = 43; r = .60, p < .001). High scores were observed from age 3 years and a ceiling effect was present at age 5. The MilBec’s internal consistency was very high (Cronbach’s alpha = .967). Further exploration of the MilBec’s psychometric properties, notably its screening accuracy using larger groups of children that are more representative of the general population including varied socioeconomic status and bilingual children, is warranted.

Très peu d'outils normés en français canadien sont disponibles pour le dépistage du trouble développemental du langage. Le présent article décrit la démarche ayant été utilisée pour développer un nouveau questionnaire de dépistage pouvant être utilisé avec des enfants âgés entre 12 et 71 mois. La phase A de l’article rapporte comment le questionnaire néerlandais composé de 26 items et créé par Luinge, Post, Wit et Goorhuis-Brouwer (2006) a été utilisé pour élaborer le questionnaire Milestones en français du Québec (MilBec). Le processus d'élaboration a consisté en la traduction, l'adaptation et l'ajout d'items, ainsi qu'en la réalisation d’une étude pilote transversale auprès de 26 participants âgés de 1 an (n = 9), 3 ans (n = 8) et 5 ans (n = 9). Ce processus a mené à la création d’une version révisée comprenant 39 items. La phase B de l’article présente les résultats d’une étude transversale dans laquelle il a été demandé à 85 parents d’enfants francophones unilingues âgés entre 12 et 71 mois (17 participants par tranche d'âge de 12 mois) de compléter le MilBec. La corrélation entre l’âge des enfants et leur score au MilBec était extrêmement élevée pour la tranche d’âge 12–39 mois (n = 42 ; r = 0,92, p < 0,001) et élevée pour la tranche d’âge 40–71 mois (n = 43 ; r = 0,60, p < 0,001). Des scores élevés au MilBec ont été observés à partir de l'âge de 3 ans et un effet de plafond était présent à l'âge de 5 ans. La cohérence interne du MilBec était très élevée (alpha de Cronbach = 0,967). Ces résultats justifient une exploration plus approfondie des propriétés psychométriques du MilBec, notamment une exploration de la précision du dépistage à l'aide de groupes d'enfants plus nombreux et plus représentatifs de la population générale (p. ex. qui incluent des enfants bilingues et de statuts socioéconomiques différents).
ID 1245
Lien http://cjslpa.ca/files//2019_CJSLPA_Vol_43/No_2/CJSLPA_Vol_43_No_2_2019_MS_1103.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.