Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Production induite et spontanée de syntagmes nominaux (determiner phrase) chez les enfants francophones ayant un trouble développemental du langage

 
Auteur(s) Phaedra Royle
Lena Reising
Volume 43
Nombre 3
Année 2019
Page(s) 167-187
Langue Anglais
Catégorie Article de recherche
Mots-clés Developmental language disorder
French
Determiner phrase
Gender agreement
Elicitation
Spontaneous speech
Abrégé We contrast elicitation and spontaneous speech data in French-speaking children with developmental language disorder and controls, with a focus on determiner phrase and gender agreement. Eight French-speaking children with developmental language disorder and age-matched or languagematched controls were compared on an elicitation task for complex noun-phrases with one or two adjectives (e.g., la petite maison verte ‘the small green house’) and a spontaneous speech sample of 200 utterances containing determiner phrases. Elicitation and spontaneous speech data revealed different profiles in French children with developmental language disorder compared to controls: elicitation tasks revealed specific difficulties with adjective agreement as well as high levels of global error, while spontaneous speech revealed mostly omission and substitution errors, often on determiners. Ultimately, both approaches to evaluating language abilities are complementary, but elicitation tasks might be the most useful tool for rapid identification of difficulties with determiner phrases and agreement in young French-speaking children.

Nous comparons les données recueillies dans des tâches de production induite avec celles provenant d’un échantillon de langage spontané chez des enfants francophones ayant un trouble développemental du langage et des enfants de groupes contrôles, en mettant l’accent sur les syntagmes nominaux (determiner phrase) et leur accord en genre. Les productions de 8 enfants francophones ayant d’un trouble développemental du langage, provenant d’un échantillon de 200 énoncés spontanés contenant des syntagmes nominaux ou recueillies dans des tâches de production induite de syntagmes nominaux complexes contenant un ou deux adjectifs (p. ex. la petite maison verte), ont été comparées avec celles de participants contrôles appariés sur l’âge ou sur les habiletés langagières. Les données recueillies dans les tâches de production induite et celles provenant de l’échantillon de langage spontané ont révélé que le profil des enfants francophones ayant un trouble développemental du langage différait de celui des enfants des groupes contrôles. Les résultats aux tâches de production induite ont révélé que les enfants ayant un trouble développemental du langage avaient des difficultés spécifiques avec l’accord des adjectifs et produisaient, de façon générale, un plus grand nombre d’erreurs. Les résultats provenant de l’échantillon de langage spontané ont révélé que les enfants ayant un trouble développemental du langage faisaient principalement des erreurs d’omission et de substitution, et ce, souvent avec les déterminants. Ultimement, les deux approches utilisées sont complémentaires pour évaluer les habiletés langagières des enfants. Néanmoins, les tâches de production induite semblent davantage utiles pour identifier rapidement les difficultés qu’ont certains enfants francophones avec les syntagmes nominaux et leur accord.
ID 1249
Lien http://cjslpa.ca/files//2019_CJSLPA_Vol_43/No_3/CJSLPA_Vol_43_No_3_2019_MS_1134.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue en accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont disponibles sur Internet dès leur publication, et ce, pour tous les utilisateurs. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, rechercher ou fournir le lien vers le contenu intégral des articles, ou encore, à utiliser les articles à toutes autres fins légales.

La RCOA ne charge aucun frais pour le traitement ou la publication des manuscrits.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient les droits d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de la parution et numéro des pages), mais sans laisser entendre que OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser les documents à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.