Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Plan de lutte contre les pandémies pour les orthophonistes travaillant en milieu hospitalier : les leçons émergeant de la pandémie de la maladie à coronavirus

 
Auteur(s) Jennifer C. Wong
Volume 44
Nombre 3
Année 2020
Page(s) 151-165
Langue Anglais
Catégorie Tutorial
Mots-clés Pandemic planning
Systems thinking
Quality improvement
Hospital services
Coronavirus Disease
Abrégé Coronavirus Disease is a novel infectious agent, for which a global pandemic was declared in March 2020. Regulatory bodies representing Canadian speech-language pathologists recommended suspending non-essential services or converting to telepractice/virtual practice where appropriate. However, there is a lack of literature on surge or pandemic planning for speech-language pathologists
working in hospital settings where face-to-face visits cannot be eliminated and are essential. This
discussion aims to address this gap by providing a systems-thinking approach to pandemic planning
for speech-language pathology services. This article uses the “Stuff, Staff, Space, and Systems”
framework to promote workforce safety and stability in the context of complex hospital systems. Main
areas that speech-language pathology leaders should review with their teams include equipment,
environment, staff areas of expertise, opportunities that support both work and home life stressors,
potential supports for mental health, factors that may alleviate moral distress, and processes within
the speech-language pathology team and within interprofessional teams. Novel situations, such as
that created by Coronavirus Disease, create situations that are challenging to individual clinicians, but
also to broader teams and services. This challenge necessitates transparent communication and a
systems-thinking approach to review speech-language pathologists’ complex work environments and
protect teams’ physical and mental health.

La maladie à coronavirus est une nouvelle maladie infectieuse, pour laquelle une pandémie mondiale
a été déclarée en mars 2020. Les organismes de réglementation qui représentent les orthophonistes
du Canada ont recommandé de suspendre les services non essentiels ou d’offrir les services en
télépratique lorsque cela s’avérait pertinent. Cependant, il y a un manque de littérature sur les
plans de lutte contre les pandémies ou la planification en vue de période d’intensification adaptés
aux services offerts par les orthophonistes travaillant en milieu hospitalier, milieu où les visites en
personne ne peuvent être éliminées et s’avèrent essentielles. Le présent article vise à combler ce
manque d’informations en proposant une approche systémique pour les plans de lutte contre les
pandémies adaptés aux services offerts en orthophonie. Le cadre Stuff, Staff, Space, and Systems
[matériel, personnel, espace et systèmes] est utilisé afin de favoriser la sécurité et la stabilité de la
main-d’oeuvre dans un contexte de systèmes hospitaliers complexes. Les principaux aspects que les
responsables des services d’orthophonie devraient examiner avec leurs équipes sont l’équipement,
l’environnement, les domaines d’expertise de chaque professionnel, les options de soutien face aux
différentes sources de stress au travail et à la maison, les ressources potentielles de soutien en santé
mentale, les facteurs susceptibles d’atténuer la détresse morale, ainsi que les processus au sein de
l’équipe d’orthophonistes et des équipes multidisciplinaires. De nouvelles circonstances, comme
celles provoquées par la pandémie de la maladie à coronavirus, créent des situations difficiles non
seulement pour les cliniciens au plan individuel, mais également pour les équipes et les services. La
présente situation difficile nécessite une communication transparente et une approche systémique
pour examiner les environnements de travail complexes des orthophonistes et pour protéger la santé
physique et mentale de ces équipes de professionnels.
ID 1267
Lien https://cjslpa.ca/files/2020_CJSLPA_Vol_44/No_3/CJSLPA_Vol_44_No_3_2020_1236.pdf
 

La RCOA est une revue en accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont disponibles sur Internet dès leur publication, et ce, pour tous les utilisateurs. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, rechercher ou fournir le lien vers le contenu intégral des articles, ou encore, à utiliser les articles à toutes autres fins légales.

La RCOA ne charge aucun frais pour le traitement ou la publication des manuscrits.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient les droits d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de la parution et numéro des pages), mais sans laisser entendre que OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser les documents à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.