Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Examiner l’intelligibilité de la parole des individus ayant une dystonie oromandibulaire et recevant des injections de toxine botulique : une série de cas

 
Auteur(s) Ysabel Domingo
Allyson D. Page
Scott G. Adams
Mandar Jog
Volume 43
Nombre 3
Année 2019
Page(s) 153-165
Langue Anglais
Catégorie Article de recherche
Mots-clés Speech intelligibility
Oromandibular dystonia
Botulinum toxin A
Dysarthria
Abrégé Oromandibular dystonia is a focal dystonia affecting the facial, lingual, and labial musculature. Oromandibular dystonia can result in a hyperkinetic dysarthria with associated reductions in speech intelligibility. Botulinum toxin A injections are the gold standard in the therapeutic management of oromandibular dystonia. Unfortunately, there is a sparse empirical literature that has examined changes to speech intelligibility in individuals receiving botulinum toxin A therapy. In this preliminary study, we measured the speech intelligibility of 10 individuals with oromandibular dystonia at two time points over the course of a therapeutic botulinum toxin A injection cycle. Intelligibility was assessed using the Sentence Intelligibility Test and a conversational speech task. Four listeners rated sentence intelligibility and conversational intelligibility via visual analogue scaling. Changes to speech intelligibility over the course of the botulinum toxin A treatment cycle were analyzed using a series of cases. The speech intelligibility of one individual with lingual oromandibular dystonia demonstrated significant increases to speech intelligibility over the course of the treatment cycle. The remaining nine participants demonstrated relative stability in speech intelligibility scores over the course of the treatment cycle. It appears that for jaw opening, jaw closing, and mixed presentations of oromandibular dystonia, botulinum toxin A injections did not significantly reduce or improve speech intelligibility. Our preliminary results provide a rationale for examining speech intelligibility and the response to botulinum toxin A based on the type and location of oromandibular dystonia in larger scale study.

La dystonie oromandibulaire est une dystonie focale affectant la musculature faciale, linguale et labiale. La dystonie oromandibulaire peut entraîner une dysarthrie hyperkinétique, celle-ci associée à une réduction de l’intelligibilité de la parole. Les injections de toxine botulique de type A sont considérées comme étant la prise en charge de référence pour la dystonie oromandibulaire. Malheureusement, il existe peu d’études empiriques qui ont examiné les changements dans l’intelligibilité de la parole des individus recevant des injections de toxine botulique de type A. Dans la présente étude préliminaire, nous avons mesuré l’intelligibilité de la parole de 10 individus ayant une dystonie oromandibulaire, et ce, à deux moments au cours d’un cycle d’injection de toxine botulique de type A. L’intelligibilité a été évaluée à l’aide du Sentence Intelligibility Test et d’une tâche conversationnelle. Quatre auditeurs ont évalué l’intelligibilité de la parole dans les échantillons de phrases et de conversation, et ce, grâce à une échelle visuelle analogique. Un devis de série de cas a été utilisé pour analyser les changements observés au niveau de l’intelligibilité de la parole. Une augmentation significative de l’intelligibilité de la parole au cours du cycle de traitement a été observée pour un individu ayant une dystonie oromandibulaire affectant la musculature linguale. L’intelligibilité de la parole des neuf autres participants est demeurée relativement stable au cours du cycle de traitement. Il semble que les injections de toxine botulique de type A n’augmentent pas ou ne diminuent pas l’intelligibilité de la parole des individus ayant une dystonie oromandibulaire affectant les muscles responsables de l’ouverture ou de la fermeture de la mâchoire, ou encore, affectant plusieurs muscles du bas du visage (p. ex. linguaux, labiaux et/ou faciaux). Les résultats de cette étude préliminaire supportent la réalisation d’études de plus grande envergure pour examiner l’effet de la toxine botulique de type A sur l’intelligibilité de la parole, et ce, en fonction du type et de la localisation de la dystonie oromandibulaire.
ID 1247
Lien http://cjslpa.ca/files//2019_CJSLPA_Vol_43/No_3/CJSLPA_Vol_43_No_2_2019_MS_1174.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.