Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Speech Outcomes for Partial Glossectomy Surgery: Measures of speech articulation and listener perception

 
Auteur(s) Tim Bressmann
Hannah Jacobs
Janette Quintero
Jonathan C. Irish
Volume 33
Nombre 4
Année 2009
Page(s) 204-210
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés glossectomy
tongue
cancer
speech
acceptability
social
perception
head and
neck
Abrégé The speech characteristics of speakers with partial tongue resections can be variable and are still not well understood. The present study had the goal of investigating the relationship between speech outcome measures, such as the number of consonant sounds distorted, and the impression of naïve listeners, as expressed with a measure of speech acceptability and ratings of social perception. Twenty-two patients with partial glossectomies underwent a speech acceptability rating, an articulation screening, and a social perception rating by fi ve naïve listeners. The results demonstrated a discrepancy between the number of consonant distortions and the assessment of speech acceptability. Speech acceptability appeared to be the more sensitive measure of the altered nature of the patients’ speech. Pre-surgical speech acceptability accounted for 63.3% of the variance of the post-surgical speech acceptability, while the amount of tissue resected predicted 41% of the variance. When both measures were combined, the cumulative predictive value increased to 74.2%. A defect size of more than 20.4% tongue tissue was identifi ed as the critical cut-off for poorer speech acceptability. The research also demonstrated that while listeners rated the patients’ speech as less acceptable after the surgery, the rated social perceptions of the speakers did not change.

Les caractéristiques de la parole des locuteurs ayant subi une exérèse partielle de la langue peuvent varier et sont encore mal comprises. La présente étude vise à examiner le lien entre les indicateurs de résultats de la parole, comme le nombre de sons de consonnes distordus, et l’impression d’auditeurs, mesurée en fonction du niveau d’acceptabilité de la parole et de la perception sociale. Cinq auditeurs ont évalué la parole de 22 patients ayant subi une glossectomie partielle au plan de l’acceptabilité de la parole, de l’articulation et de la perception sociale. Les résultats montrent un écart entre le nombre de distorsions de consonnes et l’évaluation de l’acceptabilité de la parole. La mesure de l’acceptabilité de la parole semble plus sensible à la nature altérée de la parole des patients. L’acceptabilité de la parole pré-opératoire compte pour 63,3 % de la variation de l’acceptabilité de la parole post-opératoire, tandis que la quantité de tissu résectée prédisait 41 % de la variation. Une fois les deux mesures combinées, la valeur prédictive cumulative a progressé à 74,2 %. On a déterminé qu’une exérèse représentant plus de 20,4 % du tissu de la langue constituait la limite critique du niveau d’acceptabilité de la parole défi citaire. La recherche montre aussi que, même si les auditeurs ont évalué la parole des patients comme étant moins acceptable après la chirurgie, l’évaluation de leur perception sociale n’a pas changé.
ID 994
Lien http://cjslpa.ca/files/2009_CJSLPA_Vol_33/No_04_161-216/Bressmann_CJSLPA_2009.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.