Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Decreasing the Knowledge-to-Action Gap Through Research - Clinical Partnerships in Speech-Language Pathology

 
Auteur(s) Sonja M. Molfenter
Anna Ammoury
Erin M. Yeates
Catriona M. Steele
Volume 33
Nombre 2
Année 2009
Page(s) 82-88
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés knowledge
translation
knowledge-to-action
dysphagia
research
utilization
Abrégé A partnership between a Swallowing Rehabilitation Research Laboratory (SRRL) team and four clinical speech-language pathologists (S-LPs) was created to address an identifi ed knowledge-toaction (KTA) gap with respect to the use of a novel treatment technique for dysphagia. Clinicians who had previously been educated in the use of surface electromyography (sEMG) biofeedback in swallowing rehabilitation, but who had not adopted this technique in their clinical practice, received hands-on mentorship to facilitate utilization of the treatment technique in question. An action plan was devised following the framework of the KTA process outlined by Graham et al. (2006). Analysis of post-training interview data indicated that the clinicians valued their experience working with the SRRL team. Clinicians reported that support from the SRRL team helped them overcome various barriers, including therapeutic time constraints, diffi culty maintaining knowledge of current research literature, and lack of confi dence in implementing new techniques. Overall, a successful KTA process was achieved, benefi ting clinicians, patients, and researchers.

On a créé un partenariat entre l’équipe du Swallowing Rehabilitation Research Laboratory (laboratoire de recherche sur la réadaptation de la déglutition) et quatre orthophonistes cliniciens pour examiner un écart entre les connaissances et la pratique en ce qui a trait à l’utilisation d’un nouveau traitement pour la dysphagie. Les cliniciens qui avaient déjà reçu une formation sur l’utilisation de la rétroaction biologique de l’électromyographie de surface (sEMG) pour la réadaptation de la déglutition, mais qui n’avaient pas adopté cette technique dans leur exercice clinique ont reçu un encadrement pratique pour faciliter l’emploi de cette technique de traitement. On a élaboré un plan d’action suivant le cadre de la démarche du passage des connaissances à la pratique décrite par Graham et collaborateurs (2006). Une analyse de l’entrevue consécutive à la formation a indiqué que les cliniciens ont aimé leur expérience de collaboration avec l’équipe du laboratoire de recherche. Les cliniciens ont rapporté que le soutien offert par cette équipe les a aidés à surmonter divers obstacles, y compris des contraintes de temps en thérapie, la diffi culté de rester au fait de la recherche de pointe, et le manque de confi ance en leurs capacités de mettre en pratique de nouvelles techniques. Dans l’ensemble, la démarche de passage des connaissances à la pratique a été réussie, ce qui a profi té aux cliniciens, aux patients et aux chercheurs.
ID 978
Lien http://cjslpa.ca/files/2009_CJSLPA_Vol_33/No_02_77-112/Molfenter_CJSLPA_2009.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.