Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Comparison of Standard and Multi-Frequency Tympanometric Measures obtained with the Virtual 310 System and the Grason-Stadler Tympstar

 
Auteur(s) Navid Shahnaz
Karin Bork
Volume 32
Nombre 4
Année 2008
Page(s) 146-157
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés tympanometry
multi-frequency
otosclerosis
middle
ear
Tympstar
Virtual
resonance
frequency
static
admittance
tympanometric
width
peak
pressure
equivalent
canal
volume
corresponding
to
phase
angle
of
45
degree
Abrégé The goal of this study was to compare the performance of two middle ear analyzer systems on a range of tympanometric parameters, including both the standard 226 Hz and multi-frequency tympanometric measures. 53 normal hearing adults (26 females and 27 males) were tested with two commercially available middle-ear analyzer systems, Virtual 310 middle-ear analyzer and Grason-Stadler (GSI) Tympstar (version 2). Statistically, only the equivalent ear canal volume (EECV), the frequency corresponding to phase angle of 45 degree (F45°), and the static admittance (SA) obtained at 1 kHz were different between the two systems. The clinical significance of the norms obtained using each system was also examined in 20 cases of surgically confirmed otosclerotic ears that were either tested by the GSI or the Virtual systems. Applying the system-specific norm to a group of surgically confirmed otosclerotic ears resulted in comparable overall hit rates for the two systems for the SA, the resonance frequency (RF) and the F45°. The difference between normal and otosclerotic ears on these tympanometric variables was larger than the cut off (90% range) difference of these variables in the normal group between the two systems. The clinical significance of the differences found will have to be examined in other middle ear pathologies such as ossicular discontinuity and otitis media.

La présente étude visait à comparer la performance de deux analyseurs de l’oreille moyenne selon une série de paramètres tympanométriques, y compris les mesures standard à 226 Hz et les mesures à fréquences multiples. Deux analyseurs de l’oreille moyenne offerts sur le marché - Virtual 310 et Grason-Stadler (GSI) Tympstar (version 2) - ont été testés auprès de 53 adultes ayant une acuité auditive normale (26 femmes et 27 hommes). Ces deux systèmes différaient statistiquement seulement pour le volume du conduit auditif équivalent, la
fréquence correspondant à un angle de phase de (F45°) et l’admittance statique obtenue à
1 kHz. L’importance clinique des normes obtenues par chaque analyseur a été examinée
auprès de 20 cas d’otosclérose confirmée par chirurgie. En utilisant la norme particulière de chaque système pour un groupe de personnes atteintes d’otosclérose confirmée par chirurgie,
des taux de bon diagnostic comparables ont été obtenus pour les deux systèmes en ce qui a
trait à l’admittance statique, à la fréquence de résonance et à l’angle de phase de 45°. La
différence des variables tympanométriques entre une oreille normale et une atteinte d’oto-sclérose dépassait la différence limite (fourchette de 90 %) de ces variables pour le groupe
normal entre les deux systèmes. Il faudra examiner l’importance clinique des différences
relevées par rapport à d’autres pathologies de l’oreille moyenne, comme la dislocation de la chaîne ossiculaire et l’otite moyenne.
ID 969
Lien http://cjslpa.ca/files/2008_CJSLPA_Vol_32/No_04_141-200/Shahnaz_Bork_CJSLPA_2008.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.