Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Occurrence of Otitis Media and Hearing Loss Among First Nations Elementary School Children

 
Auteur(s) Leslie A. Langan
Ravichandran Sockalingam
Rachel Caissie
Gerard Corsten
Volume 31
Nombre 4
Année 2007
Page(s) 178-185
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés Otitis
media
hearing
loss
schoolchildren
Abrégé This study investigated the occurrence of otitis media and hearing loss among First Nations children for different age groups. The study also explored whether the presence of otitis media and hearing loss persisted throughout the school year. The 48 participants were children of Mi’kmaq heritage from a First Nations elementary school in Nova Scotia. Children underwent pneumatic otoscopy, tympanometry, and pure tone audiometry on two separate occasions 6 months apart. Three age groups (3-5 years, 6-8 years, and 9-11 years) were compared. Consistent with previous research, results revealed that First Nations children suffer from high occurrence of otitis media and hearing loss. Indeed, middle ear pathology and hearing loss were found in more than 20% of the children. Otitis media with effusion was the most common type of middle ear pathology observed. Although the occurrence of hearing loss tended to decline with increasing age, the 6 to 11 year-old children continued to show an abnormally high occurrence of middle ear pathology and hearing loss, a trend contradictory to that found in the general population. In each age group, occurrences of otitis media and hearing loss were similar for the two evaluations conducted 6 months apart, suggesting that otitis media remains high throughout the school year. Half of the children found to have middle ear pathology in the first evaluation presented with the same pathology 6 months later. The importance of regular hearing screenings and proper audiological and medical follow-up in First Nations children is highlighted.

Occurrence de l’otite moyenne et de la perte auditive chez les écoliers des Premières Nations

La présente étude porte sur l’occurrence de l’otite moyenne et de la perte auditive chez les enfants des Premières Nations de divers groupes d’âge. Elle analyse aussi si la présence d’une otite moyenne et d’une perte auditive persiste tout au long de l’année scolaire. L’étude porte sur 48 enfants d’ascendance mi’kmaq d’une école des Premières Nations de la Nouvelle-Écosse. Les enfants ont subi une otoscopie pneumatique, une tympanométrie et une audiométrie tonale à deux occasions à six mois d’intervalle. Les chercheurs ont comparé les résultats de trois groupes d’âge (3 à 5 ans, 6 à 8 ans, 9 à 11 ans). À l’instar de recherches antérieures, les résultats ont révélé que les enfants des Premières Nations souffrent d’une occurrence élevée d’otite moyenne et de perte auditive. De fait, on a relevé une pathologie de l’oreille moyenne et une perte auditive chez plus de 20 % des enfants. L’otite moyenne avec effusion est la pathologie de l’oreille moyenne la plus courante. Bien que l’occurrence de la perte auditive tende à diminuer avec l’âge, les enfants de 6 à 11 ans continuent à présenter une occurrence anormalement élevée de pathologie de l’oreille moyenne et de perte auditive, une tendance contradictoire à celle de la population en général. Pour chaque groupe d’âge, les occurrences d’otite moyenne et de perte auditive étaient similaires pour les deux évaluations menées à six mois d’intervalle, ce qui laisse entendre que l’otite moyenne demeure élevée tout au long de l’année scolaire. La moitié des enfants atteints d’une pathologie de l’oreille moyenne lors de la première évaluation présentaient la même pathologie six mois plus tard. Cet article fait ressortir l’importance du dépistage auditif régulier et d’un suivi audiologique et médical convenable pour les enfants des Premières Nations.
ID 962
Lien http://cjslpa.ca/files/2007_CJSLPA_Vol_31/No_04_161-200/Langan_Sockalingam_CJSLPA_2007.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.