Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

An Evaluation of the Responsiveness of the Pre-Kindergarten ASHA NOMS

 
Auteur(s) Nancy Thomas-Stonell
Sharon McConney-Ellis
Bruce Oddson
Bernadette Robertson
Peter Rosenbaum
Volume 31
Nombre 2
Année 2007
Page(s) 74-82
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés outcome
measure
evaluation
responsiveness
communication
disorders
preschool
children
Abrégé The responsiveness of the ASHA Pre-Kindergarten National Outcomes Measure System (Pre-K NOMS) was evaluated with 213 children between the ages of 3 and 5 years. Change scores on the Pre-K NOMS were compared with ratings of change made independently by both the child’s parent and treating clinician. Agreement between the parents and clinicians on the question of whether or not communication skills had improved in real life communication situations was used to select a ‘consensus’ group (N = 169). Parents and clinicians agreed that 96% of the children in this ‘consensus’ group had made ‘real life’ changes in their communication skills compared to only 68% identified by the Pre-K NOMS. The Pre-K NOMS failed to detect 29% of the children who made observable ‘real life’ changes during therapy as judged independently by both treating clinicians and the child’s parent. The Guyatt Responsiveness Index (GRI) is a statistical measure of responsiveness. The GRI value suggests that in a treatment efficacy study, the Pre-K NOMS would not be responsive enough to detect meaningful changes or to discriminate between two treatments.




La sensibilité du Pre-Kindergarten National Outcomes Measure System (Pre-K NOMS – Système national de mesure des résultats pour les enfants de la prématernelle) de l’ASHA a été testée auprès de 213 enfants de 3 à 5 ans. Les scores de changement au test du Pre-K NOMS ont été comparés à l’évaluation de changement faite indépendamment par les parents des enfants et les cliniciens traitants. Pour établir un « groupe de consensus » (N=169), nous avons utilisé les réponses où les parents et les cliniciens s’entendaient à la question qui demandait si les capacités de communication s’amélioraient ou non dans la vie quotidienne. Les parents et les cliniciens convenaient que 96 % des enfants du « groupe de consensus » avaient connu de vrais changements dans leurs capacités de communication. Par contre, le Pre-K NOMS montrait que seulement 68 % de ces enfants avaient connu un changement. Le Pre-K NOMS n’a pas réussi à identifier 29 % des enfants qui ont connu de vrais changements observables durant la thérapie, selon une évaluation indépendante des cliniciens traitants et des parents. L’index de sensibilité Guyatt est une mesure statistique de la sensibilité. Il arrive à des valeurs suggérant que, pour une étude sur l’efficacité du traitement, le Pre-K NOMS ne serait pas assez sensible pour déceler des changements significatifs ou pour établir une différence entres deux traitements.
ID 942
Lien http://cjslpa.ca/files/2007_CJSLPA_Vol_31/No_02_70-108/Thomas-Stonell_CJSLPA_2007.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.