Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Phonological Awareness Intervention for Preschoolers with Speech and Sound Disorders

 
Auteur(s) Meghann Grawburg
Susan Rvachew
Volume 31
Nombre 1
Année 2007
Page(s) 19-26
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés phonological
awareness
intervention
preschoolers
disorders
speech
sound
Abrégé Phonological awareness (PA) development is related to the development of decoding and reading skills. PA can be measured in young children before the commencement of school and formal reading instruction. Compared to normally developing children, these children with speech sound disorders (SSD) are at increased risk for delayed PA. Children with poor PA, who are at-risk for developing poor decoding skills, can be identified and treated before poor PA negatively impacts their future literacy development. This intervention program was developed as a form of early intervention for preschool-aged children with delayed PA. Ten 4-year-old children with poor PA and SSD participated in the study. The program consisted of eight sessions, which included both a PA and a speech perception component. The PA portion focused on matching words that shared either the same onset or rime. The speech perception portion focused on the identification of correctly articulated or misarticulated words containing the target onset. Participants made significant improvements in their PA, raising their post-treatment test scores to the level of normally developing children. The unique and important role of speech-language pathologists in the stimulation of PA in children prior to the commencement of formal schooling is highlighted.




La conscience phonologique est liée au perfectionnement des aptitudes de décodage et de lecture. Il est possible de mesurer cette conscience chez les jeunes enfants avant le début de l’école et de l’apprentissage officiel de la lecture. Par comparaison avec les enfants qui se développent normalement, les enfants ayant des troubles de la parole et de la perception des sons ont un risque accru d’accuser un retard de la conscience phonologique. Il est possible de repérer les enfants qui ont une mauvaise conscience phonologique (et qui risquent par conséquent d’acquérir de faibles aptitudes de décodage), et ce, avant que ce trouble n’affecte leur capacité d’apprendre à lire et à écrire. Ce programme a été élaboré pour servir de méthode d’intervention précoce auprès des enfants d’âge préscolaire accusant un retard de la conscience phonologique. Dix enfants de 4 ans accusant un retard de la conscience phonologique et ayant des troubles de la parole et de la perception des sons ont participé à l’étude. Le programme comportait huit séances, qui comprenaient chacune un volet sur la conscience phonologique et un autre sur la perception de la parole. Le premier volet demandait aux enfants de jumeler les mots qui partagent la même attaque ou la même rime. Le second leur demandait d’identifier les mots contenant l’attaque cible qui sont bien articulés et ceux qui ne le sont pas. Les participants ont considérablement amélioré leur conscience phonologique, les résultats de leur test après le traitement ayant augmenté pour atteindre le même niveau que ceux d’enfants qui se développent normalement. Cet article fait ressortir le rôle unique et important des orthophonistes dans la simulation de la conscience phonologique chez les enfants avant qu’ils ne commencent officiellement l’école.
ID 939
Lien http://cjslpa.ca/files/2007_CJSLPA_Vol_31/No_01_1-69/Grawburg_Rvachew_CJSLPA_2007.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.