Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Ethics in Speech-Language Pathology: Beyond the Codes and Canons / L’éthique en orthophonie : au-delà du code de déontologie

 
Auteur(s) Tanya L. Eadie
Louis C. Charland
Volume 29
Nombre 1
Année 2005
Page(s) 27-36
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés professional
ethics
clinical
canon
of
speech-language
pathology
Abrégé Ethical codes such as CASLPA’s Canon of Ethics ensure that clients’ rights are protected over and above what is simply prescribed by law. However, ethical dilemmas often arise in everyday practice for which the canon does not provide specific guidance. For example, is there a moral cost to the quest towards acquiring a better voice or dialect, or “reducing” one’s accent? Four principles of clinical ethics may guide ethical decision-making in speech-language pathology: (1) autonomy; (2) beneficence; (3) nonmaleficence; and (4) justice. Ethical decisions require consideration of a number of factors, including that which is most important to the client – his or her identity. Consequently, speech-language pathologists must not only follow their professional codes of ethics, but they must look beyond the rules and regulations and identify ethical elements within daily practice. Therefore, the purpose of this article is to: (1) review relevant ethical terminology and the foundations of professional codes of ethics; (2) illustrate the application of clinical ethics using a case example; and (3) examine ethical implications for both research and clinical practice. The paper concludes by demonstrating the need for an ongoing clinical ethics forum.

Les codes de déontologie, comme celui de l’ACOA, veillent à ce que les droits des clients soient protégés, dans un cadre qui dépasse ce qui est simplement prescrit par la loi. Toutefois, il arrive très souvent que des dilemmes moraux surviennent dans l’exercice quotidien des fonctions professionnelles, des dilemmes qui ne sont peut-être pas tous directement couverts par le code de déontologie. Par exemple, y a-t-il un prix moral à payer pour acquérir une meilleure voix ou un meilleur dialecte ou pour « réduire » son accent? Quatre principes de pratique clinique éthique peuvent guider la prise de décisions en orthophonie : (1) autonomie; (2) bienfaits; (3) non-malfaisance; (4) justice. Pour prendre une décision d’ordre moral, il faut tenir compte d’un certain nombre de facteurs, dont le plus important pour le client – le respect de son identité. En conséquence, les orthophonistes doivent non seulement suivre leur code de déontologie, mais aussi regarder au-delà des règlements pour déterminer les éléments à caractère éthique de leur pratique quotidienne. Ainsi, cet article vise les objectifs suivants : (1) passer en revue la terminologie éthique pertinente et les fondements des codes de déontologie; (2) donner l’exemple d’un cas où l’éthique clinique a été mise en application; (3) examiner les incidences pour la recherche et la pratique clinique. Cet article conclut en faisant valoir la nécessité de tenir un forum permanent sur l’éthique clinique.
ID 899
Lien http://cjslpa.ca/files/2005_JSLPA_Vol_29/No_01_1-64/Eadie_Charland_JSLPA_2005.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.