Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Features Leading to Judgements of Inappropriacy in the Language of Speakers with Autism: A Preliminary Study

 
Auteur(s) Joanne Volden
Volume 26
Nombre 3
Année 2002
Page(s) 138-146
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés autism
pragmatic
language
disorder
Abrégé Spontaneous language in children with autism has been consistently described as “inappropriate,” yet few studies have explored specific utterance characteristics leading to such judgements. This project represents a preliminary investigation in this direction. Following Bishop and Adams’ (1989) procedure, transcripts of conversations from children with autism and appropriately matched controls were examined for utterances judged to be “inappropriate.” Such utterances were subsequently classified based on the features leading to that judgement. The frequency of occurrence of the total number of “inappropriate” utterances as well as of each subtype was then compared between groups. Results indicated that children with autism did produce significantly more “inappropriate” utterances. Specifically, they were differentiated from the controls by their production of utterances containing “too little” or “too much” information. In addition, they were unique in the production of utterances of “unusual or inappropriate content or style.” Implications of these findings are discussed.



On décrit généralement le langage spontané des enfants avec autisme comme étant « inapproprié », mais peu d’études ont examiné les caractéristiques des énoncés particuliers qui justifieraient de tels jugements. Ce projet constitue un examen préliminaire dans cette direction. En suivant la procédure de Bishop et Adams (1989), des transcriptions de conversations d’enfants avec autisme et de témoins appropriés ont été examinées pour y relever les énoncés qualifiés d’« inappropriés ». Ces énoncés ont ensuite été classés selon les caractéristiques entraînant ce jugement. La fréquence d’occurrence du nombre total d’énoncés « inappropriés » ainsi que de chaque sous-type a ensuite été comparée chez ces groupes. Les résultats ont démontré que les enfants avec autisme produisent un nombre significativement plus important d’énoncés « inappropriés ». Plus spécifiquement, ils se différencient des témoins par leur production d’énoncés contenant « trop peu » ou « trop » d’information. En outre, seuls les enfants avec autisme produisent des énoncés ayant « un contenu ou un style inhabituel ou inapproprié ». La portée de ces conclusions est discutée.
ID 800
Lien http://cjslpa.ca/files/2002_JSLPA_Vol_26/No_03_121-164/Volden_JSLPA_2002.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.