Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Threshold Estimation by the Tone-Evoked Auditory Brainstem Response: A Literature Meta-Analysis

 
Auteur(s) David R. Stapells, PhD
Volume 24
Nombre 2
Année 2000
Page(s) 74-83
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés auditory
brainstem
response
tone
threshold
estimation
Abrégé The goal of the present study was to determine, across a large number of studies and participants, the threshold estimation performance of the air-conducted tone-evoked auditory brainstem response (ABR) for adult and infant/child groups with either normal hearing or sensorineural hearing loss (SNHL). Overall, 32 studies were included in this meta-analysis, representing results from a total of 1,203 individual participants (i.e., 524 adults or older children, 679 infants or young children; 815 individuals with normal hearing; and 388 individuals with SNHL). Results indicate tone-evoked ABR thresholds in individuals with normal hearing are typically 10 to 20 dB nHL. Tone-ABR thresholds in participants with SNHL are typically 5 to 15 dB higher than pure-tone behavioural thresholds in adult participants and from 10 dB lower to 10 dB higher than pure-tone behavioural thresholds in infants and young children. Importantly, threshold results are quite consistent across studies, and 95% confidence intervals are no larger than ±5 dB. These results support the recommendation by current guidelines that tone-evoked ABR thresholds be used to guide the initial fitting of amplification in very young infants.


La présente étude vise à déterminer, parmi un grand nombre d'études et de participants, les seuils estimatifs des potentiels évoqués auditifs en réponse à un stimulues tonal par conduction aérienne chez des groupes d'adultes et de poupons/enfants qui ont une audition normales ou qui sont atteints d'une surdité de perception. Dans l'ensemble, 32 études ont été incluses dans la présente méta-analyse, ce qui représente les résultats produits par 1 203 participants ( à savoir 524 adultes ou enfants plus âgés et 679 poupons ou jeunes enfants, 815 personnes ayant une ouïe normale et 388 personnes atteintes d'une sudité de perception). Les résultats indiquent que les seuils estimatifs des potentiels évoqués auditifs en réponse à un stimulus tonal chez les gens ayant une ouïe normale sont généralement de 10 à 20 dB nHL. Les seuils des potentiels évoqués auditifs en réponse à un stimulus tonal chez les participants atteints d'une surdité de perception s'établissent en moyenne de 5 à 15 dB au-delà des seuils audiométriques des sons purs chez les adultes participants et entre 10 dB en-deçà et 10 dB au-delà des seuils audiométriques des sons purs chez les bébés et les jeunes enfants. Il est important de noter que les résultats des seuils sont assez uniformes dans toutes les études, et 95% des intervalles de confiance ne sont pas plue grands que +-5dB. Ces résultats correspondent aux lignes directrices actuelles selon lesquelles les seuils des potentiels évoqués auditifs en réponse à un stimulus tonal peuvent servir à guider le réglage initial de l'amplification chez les très jeunes enfants.
ID 55
Lien http://cjslpa.ca/files/2000_JSLPA_Vol_24/No_02_33-92/Stapells_JSLPA_2000.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.