Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

A Comparison of Listener and Speaker Perception of Stuttering Events

 
Auteur(s) John A. Tetnowski
Anne J. Schagen
Volume 25
Nombre 1
Année 2001
Page(s) 8-18
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés stuttering
identification
self-perception
stutter
Abrégé This study compared judgments of stuttering made by six persons who stutter (PWS) with the highly agreed upon judgments of stuttering made by eight independent listeners. Listeners’ judgments were based on at least seven of the eight judges agreeing on whether stuttering occurred or not on a given segment. Judgements of whether stuttering occurred were made immediately by the speakers as suggested by Moore and Perkins (1990). Comparisons of speakers’ judgements of stuttering to listeners’ judgements of stuttering revealed a Cohen’s Kappa of 0.276 (significant beyond the .001 level). Analysis of results shows high listener/speaker agreement on nonstuttered words (as identified by speakers), but low listener/speaker agreement on stuttered words (as identified by speakers).



La présente étude compare les jugements sur le bégaiement posés par six personnes qui bégaient elles-mêmes avec ceux sur lesquels s'entendaient largement huit auditeurs indépendants. Au moins sept des huit juges devaient être d'accord sur la présence ou l'absence de bégaiement dans un segment donné pour que l'on retienne leur jugement. À la suggestion de Moore et Perkins (1990), les locuteurs ont jugé sur-le-champ s'ils avaient bégayé ou non. Les comparaisons des avis des deux groupes révèlent une concordance Kappa de Cohen de 0,276 (largement supérieure au niveau 0,01). Une analyse des résultats indique que les auditeurs et les locuteurs s'entendent largement sur les mots qui n'ont pas été bégayés (selon ce qu'ont dit les locuteurs), mais qu'ils s'entendent peu quant aux mots qui ont été bégayés (selon ceux qu'ont identifiés les locuteurs).
ID 38
Lien http://cjslpa.ca/files/2001_JSLPA_Vol_25/No_01_1-40/Tenowski_Schagen_JSLPA_2001.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.