Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Ethics and Private Practice Speech-Language Pathology

 
Auteur(s) E. Heather MacKenzie
Volume 16
Nombre 4
Année 1992
Page(s) 303-310
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés ethics
canon
private
practice
speech-language
pathology
Abrégé The purpose of the following article is to examine the Canon of Ethics in the context of private practice in Speech-Language Pathology. The author contends that the essential standards and principles of the Canon do not change in private practice but how one views them does: They typically become a more direct and personal concern. The paper addresses some of the ethical considerations that occur when business and entrepreneurship interface with delivery of speech-language pathology services. Vignettes and examples are used to illustrate some ethical dilemmas. Suggestions are offered for addressing ethics in the practice of Speech-Language Pathology.


L'article qui suit étudie le code de déontologie dans le contexte de la pratique privée en orthophonie. L'auteur estime qu'en pratique privée, les normes et principes essentiels du Code demeurent les mêmes mais sont envisagés de façon différente. Ils représentent pour le clinicien une question qui le concerne plus directement. Le présent document soulève certaines considérations déontologiques lorsque des questions commerciales entrent en jeu dans la prestation des services d'orthophonie. Des cas et des exemples illustrent certains problèmes déontologiques, et des suggestions sont offertes sur les questions déontologiques dans l'exercice de l'orthophonie.
ID 340
Lien http://cjslpa.ca/files/1992_JSLPA_Vol_16/No_04_251-330/MacKenzie_JSLPA_1992.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.