Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

List Equivalency of the Northwestern University Auditory Test No. 6 in Quiet and in Continuous Broad Band Noise

 
Auteur(s) Andrew Stuart, MSc
Walter B Green, PhD
Dennis P Philliips, PhD
Robert Stenstrom, MA
Volume 18
Nombre 2
Année 1994
Page(s) 121-125
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés word
recognition
speech
noise
list
equivalency
Abrégé Interlist equivalency of lists one to four of the 'Northwestern University Auditory Test No. 6', in quiet and in continuous broad band noise, was investigated with 48 normal hearing young adults. All lists were administered at 50 dB sensation level in quiet and in noise at signal-to-noise ratios (S/Ns) of 10, 5, 0, -5, -10, -15, and -20 dB. Results indicated no statistical differences in word recognition performance among lists when administered in quiet (p = .542). However, a significant list effect was found when administered in noise (p = .0082). In general, such differences are taken to support the caution that interpretation of performance differences of subjects on speech tasks should be tempered when presented in a background of noise. In practice, however, the size of the differences was so small (e.g., less than 1% of data variance was accounted for, and mean list differences never exceeded 7.9% or were less than four words) that the effect was seen as behaviorally/clinically irrelevant.

En vue de déterminer l'équivalence entre les listes un à quatre de l'épreuve auditive no 6 de l'Université Northwestern, on a fait subir l'épreuve, dans le silence et dans un bruit à large bande continu, à 18 jeunes adultes entendants normaux. On leur a fait écouter toutes les listes à un niveau de preception de 50 dB, dans le silence, d'une part, et dans le bruit, avec un rapport signal-à-bruit (S/B) de 10, 5, 0, -5, -10, -15, et -20 dB, d-autre part. On ne note aucune variation statistique entre les listes en ce qui concerne l'aptitude à reconnaître les mots lorsqu'on fait passer l'épreuve dans le silence (p = 0,542). Cependant, on note un effet de liste significatif lorsque l'eéprueve est administrée dans le bruit (p > 0,0082). Généralement, de telles différences servent à appuyer l'avertissement selon lequel il convient de tempérer l'interprétation des variations de rendement d'un sujet à l'autre lors de l'exécution de tâches verbales aven un bruit de fond. Toutefois, en pratique, les écarts sont si faibles (p. ex., on ne peut expliquer que moins de 1% de la variance; l'écart moyen entre les listes n'excéde jamais 7,9% ou est inférieur à quatre mots) qu'on considére l'effet sans importance d'un point de vue comportemental et-ou clinique.
ID 264
Lien http://cjslpa.ca/files/1994_JSLPA_Vol_18/No_02_78-144/Stuart_Green_Phillips_JSLPA_1994.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.