Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Facilitating The Acquisition of Two-Word Semantic Relations By Preschoolers With Down Syndrome: Efficacy of Interactive Versus Didactic Therapy

 
Auteur(s) Jill Clements-Baartman, MHSc
Luigi Girolametto, PhD
Volume 19
Nombre 2
Année 1995
Page(s) 103-111
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés Down
syndrome
language
intervention
interactive
Abrégé A single-subject alternating-treatments design was employed to compare the relative effectiveness of interactive modelling versus didactic elicitation treatment methods for facilitating the acquisition of novel two-word utterances by preschoolers with Down syndrome. The two subjects used single-word utterances at pre-test and demonstrated emergence of two-word semantic relations. Each child received 140 minutes of therapy per treatment condition over a six-week period. The two treatments were administered discretely within the same session using different target combinations randomly assigned to each condition. At post-test, both subjects deomnstrated more efficient learning of the specific target items assigned to the didactic treatment condition. Furthermore, each child demonstrated greater generalization of underlying semantic rules assigned to the didactic treatment condition. Targets assigned as control behaviours were not learned. Given that children with Down syndrome tend to experience difficulties with word-finding and oral-motor speech skills, we hypothesize that the didactic treatment embedded within a naturalistic play theme may address the intrinsic speech and language needs of these children.

On a alterné les traitments appliqués à un sujet en vue de comparer l'efficité de la modélisation interactive à celle de la provocation didactique pour encourager l'énonciation de nouveaux doublets chez les enfants d'âge préscolaire atteints de syndrome de Down. Les duex sujets parvenaient à prononcer des mots simples lors des épreuves préalables et montraient l'initiation de relations sémantiques pour les doublets. Chaque enfant a bénéficié de 140 minutes de thérapie par traitement au cours d'une période de six semaines. Les deux traitments ont été appliqués de façon ponctuelle au cours de la même séance grâce à différentes combinaisons de mots cibles, sélectionnés de façon aléatoire dans chaque cas. À la conclusion des tests, les duex sujets avaient montré qu'ils apprenaient mieux les éléments spécifiques associés au traitement didactique. Chaque enfant a aussi démontré qu'il généralisait davantage les régles de sémantique sous-jacentes reliées au traitement didactique. Les mots cibles qui devaient servir de traitement témoin n'ont pas été appris. Puisque les enfants atteints du syndrome de Down éprouvent généralement des difficultés à trouver leurs mots et à maîtriser les aptitudes oralesmotrices du langage, on suppose que le traitement didactique pourrait répondre au besoin intrinséque de la parole et du langage de ces enfants dans un cadre ludique naturel.
ID 236
Lien http://cjslpa.ca/files/1995_JSLPA_Vol_19/No_02_75-140/Clements-Baartman_Girolametto_JSLPA_1995.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.