Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Impact de l’entraînement auditif sur les habiletés d’écoute dans le bruit des enfants ayant un trouble de traitement auditif : résultats d’une étude pilote

 
Auteur(s) Benoît Jutras, PhD
Mojgan Owliaey, MPA
Mélanie Gagnon, MPA
Chloé Phoenix, MPA
Volume 39
Nombre 4
Année 2015
Page(s) 346-61
Langue Français
Catégorie
Mots-clés réadaptation
trouble
traitement
auditif
écoute
intervention
enfant
audition
Abrégé Goal: The aim of this study was to explore the benefits of an auditory training program in noise for children with auditory processing disorders (APD).

Methodology: Ten children with APD took part in the study: five children were involved in an auditory training program in noise; five children received no training. The training sessions consisted of presenting verbal stimuli combined with noise at a comfortable level. The 10 participants were assessed with a sentence identification test in noise and with late latency auditory evoked potentials. Furthermore, the parents and teachers of the participants filled out questionnaires at three intervals to report their perceptions of the behaviours and daily life habits of the participants: 1) before the start of the training; 2) nine weeks and 3) six months after training.

Results: During the training sessions, the children maintained a high percentage of correct responses despite the fact that the ratio between the auditory stimuli and the noise level was becoming gradually less favourable to listening. The results of the late latency auditory evoked potentials revealed that the P1 latency diminished while the N2 amplitude increased after the auditory training, especially with the therapy group. The performance on the sentence test in noise improved in both groups after nine weeks, but this was not maintained over time in the children who received the treatment. The results of the questionnaires suggest no change in either group.

Conclusion: The results suggest that children develop a greater tolerance for noise after this type of training. Contrary to the behavioural test results, some components of the electrophysiological measurements would be good indicators to track changes which occurred as a result of the auditory training in noise for children with APD.

Objectif : La présente étude vise à explorer les bénéfices d’un programme d’entraînement auditif dans le bruit chez des enfants ayant un trouble de traitement auditif (TTA).

Méthodologie : Dix enfants ayant un TTA ont participé à l’étude : cinq enfants ont bénéficié d’un programme d’entraînement à l’écoute dans le bruit; cinq enfants n’ont pas reçu cet entraînement. Les séances d’entraînement dans le bruit consistaient à présenter à un niveau de confort des stimuli verbaux combinés au bruit. Les 10 participants ont été soumis à un test d’identification de phrases dans le bruit et aux mesures par potentiels évoqués auditifs de latence longue. De plus, les parents et les enseignants des participants ont rempli des questionnaires afin de connaître leur perception sur les comportements et habitudes de vie des participants à trois moments : 1) avant le début de l’entraînement; 2) à la fin des neuf semaines et 3) six mois après l’entraînement.

Résultats : Au fil des séances d’entraînement, les enfants maintenaient un pourcentage élevé de bonnes réponses malgré que le rapport entre les stimuli auditifs et le bruit devenait de moins en moins favorable à l’écoute. Les résultats obtenus aux potentiels évoqués auditifs de latence longue révèlent que la latence de l’onde P1 a diminué et que l’amplitude de l’onde N2 a augmenté à la suite de l’entraînement auditif, surtout auprès du groupe de thérapie. Les performances au test de phrases dans le bruit se sont améliorées chez les deux groupes après neuf semaines, mais cette amélioration ne s’est pas maintenue dans le temps chez les enfants ayant reçu l’entraînement. Les résultats aux questionnaires ne suggèrent aucun changement chez les deux groupes.

Conclusion : Les résultats suggèrent que les enfants développent une plus grande tolérance au bruit après un tel entraînement. Contrairement aux mesures comportementales, certaines composantes des mesures électrophysiologiques seraient de bons indicateurs pour relever des changements survenus à la suite de l’entraînement d’écoute dans le bruit chez les enfants ayant un TTA.
ID 1186
Lien http://cjslpa.ca/files/2015_CJSLPA_Vol_39/No_04/Paper_3_CJSLPA_Winter_2015_Vol_39_No_4_Jutras-et-al.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.