Canadian Journal of Speech-Language Pathology and Audiology

La répétition de phrases en vietnamien - un marqueur des troubles du langage oral et des troubles du comportement

 
Author(s) Thi Vân Hoàng
Marie-Anne Schelstraete
Quốc Duy Trần
Anne Bragard
Volume 37
Number 4
Year 2013
Page(s) 280-297
Language French
Category
Keywords RÉPÉTITION
DE
PHRASES
TROUBLE
GRAMMATICAL
TROUBLES
DU
LANGAGE ORAL
EXTERNALISÉS DU
COMPORTEMENT
VIETNAMIEN
Abstract La difficulté à répéter correctement des phrases présentées à l’oral est considérée comme un des marqueurs les plus pertinents pour l’identification des troubles spécifiques du développement du langage oral (TSL), du moins dans les langues flexionnelles occidentales. Dans le cadre de cette étude, nous avons cherché à savoir si une tâche de répétition de phrases en vietnamien permettrait de distinguer des enfants présentant un TSL par rapport à des enfants témoins (objectif 1). Ensuite, nous avons testé l’hypothèse selon laquelle cette tâche permettrait de mettre en évidence des profils similaires chez les enfants présentant un TSL ainsi que chez ceux présentant des troubles externalisés du comportement (TEC), ce qui suggérerait un déficit sous-jacent commun (objectif 2) : un TSL est en effet régulièrement observé dans le cas où il y aurait un TEC associé. Enfin, dans la lignée de l’objectif 2, nous avons voulu voir si le profil de comorbidité (COM) des enfants atteints à la fois de TSL et de TEC correspondrait ou non à l’addition de profils séparés (objectif 3).

Une épreuve de répétition de phrases, ainsi qu’une épreuve de mémoire verbale immédiate et d’attention auditive, ont été administrées à de jeunes enfants vietnamiens (âgés de 4;6 à 7;8 ans) répartis en un groupe témoin (TM) et en trois groupes cliniques: TSL, TEC et COM, de même âge chronologique que le groupe TM. Les résultats obtenus révèlent (1) une bonne sensibilité à l’épreuve de répétition de phrases dans la mise en évidence des difficultés des enfants présentant un TSL en langue vietnamienne, une langue morphologiquement simple; (2) un profil en répétition de phrases, mémoire immédiate et attention auditive différent chez les enfants ayant des TSL et ceux ayant des TEC, ce qui suggère un déficit sous-jacent en grande partie de nature différente; (3) pour les enfants qui cumulent un TSL et un TEC, un profil sur le plan quantitatif et qualitatif qui semble correspondre à l’addition des profils du groupe TSL d’un côté et du groupe TEC de l’autre. Les différences entre ces trois profils permettent de montrer l’importance de différencier les enfants présentant les deux types de trouble de ceux qui n’en présentent qu’un seul tant pour la recherche que pour la clinique.

Difficulties in correctly repeating sentences presented orally are considered as one of the most relevant markers to identify specific language impairment (SLI), particularly in Western inflecting languages. In the present study, we investigated whether a sentence repetition task in Vietnamese allows to distinguish SLI children from typically developing (TD) children (objective 1). We also wanted to verify whether this task highlighted similar profiles in children with SLI and in children with externalizing behaviour disorders (EB), which would suggests a common underlying deficit (objective 2). Finally, we investigated whether the profile of children suffering from comorbidity i.e., from both types of disorders (COM) corresponded to the addition of separate profiles (objective 3).

A sentence repetition task, an immediate memory task and an auditory attention task were administrated to four groups of Vietnamese children (aged 4;6 - 7;8 years): a control group (TD) and 3 clinical groups (SLI, EB and COM). Results first demonstrated a good sensibility of the sentence repetition task in Vietnamese, a morphologically simple language, to identify difficulties in children with SLI; secondly they showed a different profile in sentence repetition, immediate memory and auditory attention in case of SLI vs. EB, suggesting that the underlying deficit is mainly different; thirdly, the quantitative and qualitative analysis of COM children’s data reveal a profile that matches the addition of SLI and EB profiles. The differences highlight the need to distinguish between children presenting both types of disorders and those who only display one, both for research and clinical intervention.
Record ID 1134
Link http://cjslpa.ca/files/2013_CJSLPA_Vol_37/No_04_245-213/Hoang_Schelstraete_Tran_Bragard_Winter_2013.pdf
 
Share |

CJSLPA is an open access journal which means that all articles are available on the Internet to all users immediately upon publication. Users are allowed to read, download, copy, distribute, print, search, or link to the full texts of the articles, or use them for any other lawful purpose.

CJSLPA does not charge authors publication or processing fees.

Copyright of the Canadian Journal of Speech-Language Pathology and Audiology is held by Speech-Language and Audiology Canada (SAC). Appropriate credit must be given (SAC, publication name, article title, volume number, issue number and page number[s]) but not in any way that suggests SAC endorses you or your use of the work. You may not use this work for commercial purposes. You may not alter, transform, or build upon this work.