Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Parents’ Perspectives on the Professional-Child Relationship and Children’s Functional Communication Following Speech-Language Intervention

 
Auteur(s) Karla N. Washington
Nancy Thomas-Stonell
Sharynne McLeod
Genese Warr-Leeper
Volume 36
Nombre 3
Année 2012
Page(s) 220-233
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés COMMUNICATION
DISORDERS
PRESCHOOLERS
ICF-CY
INTERVENTION
OUTCOMES
PARENTAL
PERSPECTIVES
SPEECH-LANGUAGE
PATHOLOGY
Abrégé Background. Speech-language pathologists (S-LPs) use family-centred practices to implement intervention. Thus, consideration of family-based outcomes is encouraged. The International Classification of Functioning, Disability and Health – Children and Youth version (ICF-CY) framework supports S-LPs’ consideration of these outcomes (e.g., parental perspectives on children’s Activities and Participation and Environmental Factors associated with speech-language intervention).

Purpose. To explore parents’ perspectives about: (a) the child-S-LP relationship (Environmental Factors) and (b) children’s functional communication (Activities and Participation)

Method. Sixty-seven parents of preschoolers with communication disorders participated in this study. All 67 parents completed pre-intervention and post-intervention structured interviews about their children’s functional communication. Parents of preschoolers who received intervention (n = 52) provided ratings and comments regarding the child-S-LP relationship established during intervention with the clinician (n = 7). Themes were identified using content analysis. Fifteen children were waitlist controls and did not receive intervention.

Results. Parents of preschoolers who received intervention reported significantly greater gains in children’s functional communication compared to those who did not. Most parents (94%) provided positive/very-positive perspectives about the child-S-LP relationship. The child-S-LP rapport and the S-LPs’ professional competence were common themes identified in parents’ perspectives.

Conclusion: (a) Significant gains in preschool children’s functional communication occurred following speech and language intervention and (b) factors such as the rapport established between the child and the S-LP as well as the S-LPs’ professionalism were considered by parents to be important factors for creating a positive child-S-LP relationship during speech and language intervention.

Contexte. Les orthophonistes utilisent des pratiques centrées sur la famille pour intervenenir. Ainsi, la considération des résultats basés sur la famille est encouragée. Le cadre de la CIF-EA (Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé – version enfant et adolescents) soutient la considération de ces résultats par l’orthophoniste (par ex., les points de vue parentaux sur les activités et les facteurs de participation et d’environnement associés à l’intervention langagière).

But. Explorer les points de vue des parents concernant : (a) la relation enfant-orthophoniste (facteur environnemental) et (b) la communication fonctionnelle de l’enfant (activités et participation)

Méthode. Soixante-sept parents d’enfants d’âge préscolaire atteints de troubles de la communication ont participé à cette étude. Les 67 parents ont tous complété des entrevues structurées pré-intervention et post-intervention concernant la communication fonctionnelle de leur enfant. Les parents d’enfants d’âge pré-scolaire qui avaient reçu une intervention (n=52) ont donné des pointages et des commentaires concernant la relation enfant-orthophoniste établie pendant l’intervention avec le clinicien (n=7). Les thèmes furent identifiés au moyen de l’analyse de contenu. Quinze enfants, constituant le groupe contrôle tirés des listes d’attente, n’ont pas reçu d’intervention.

Résultats. Les parents d’enfants d’âge pré-scolaire qui ont reçu une intervention ont rapporté des gains significativement plus élevés dans la communication fonctionnelle, comparativement à ceux qui n’en ont pas reçue. La plupart des parents (94 %) ont donné un point de vue positif/très positif sur la relation enfant-orthophoniste. Le rapport enfant-orthophoniste et la compétence professionnelle de l’orthophoniste ont été des thèmes communs identifiés dans les points de vue des parents.

Conclusion : (a) Des gains significatifs dans la communication fonctionnelle des enfants d’âge préscolaire se sont produits à la suite de l’intervention en orthophonie et (b) des facteurs tels que le rapport établi entre l’enfant et l’orthophoniste, ainsi que le professionnalisme de l’orthophoniste ont été considérés par les parents comme étant des facteurs importants pour la création d’une relation enfantorthophoniste positive pendant l’intervention orthophonique.
ID 1107
Lien http://cjslpa.ca/files/2012_CJSLPA_Vol_36/No_03_176_263/Washington_Thomas-Stonell_McLeod_Warr-Leeper_CJSLPA.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.