Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Performance of French- speaking Quebec Adults on the Boston Naming Test

 
Auteur(s) Patricia M. Roberts
Nathalie Doucet
Volume 35
Nombre 3
Année 2011
Page(s) 254-267
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés BOSTON
NAMING
TEST FRENCH NAMING LOW
EDUCATION CULTURE SENSITIVITY NAME
AGREEMENT
Abrégé The Boston Naming Test (BNT) is an American test, widely used in Canada, in both English and French. This study examined the 60 stimuli of the BNT for name agreement in Quebec French as a first step towards developing scoring rules. Sensitivity of the test to age and education differences was also tested. Forty-five Quebec francophones (ages 50 to 79) with a mean of 8.6 years of education and little knowledge of English were asked to name all 60 pictures in French. The responses were scored after consulting 3 different dictionaries. There are 13 pictures with synonyms in French, and several additional items where it is unclear what names should be accepted. Nearly half the items are French-English cognates. Despite these problems with the stimuli, a 2 by 2 ANOVA (age by education) found significant effects (p <.008) for age and for education, indicating that the test, even with no cultural adaptation, may be sufficiently sensitive to detect different levels of naming ability. Future studies will focus on replacing some of the problematic pictures to achieve better name agreement and reduce the number of cognates.

Le Boston Naming Test est un test américain largement utilisé au Canada anglais et français. Cette étude a vérifié les 60 stimuli du test en français québécois, servant ainsi de première étape dans l’élaboration de règles de cotation. La sensibilité du test aux variables âge et éducation a aussi été testée. Quarante-cinq francophones du Québec (âgés de 50 à 79 ans) ayant une moyenne de 8,6 années d’éducation et une faible connaissance de l’anglais ont dû nommer 60 images en français. Les réponses ont été cotées après la consultation de trois dictionnaires différents. Il y a 13 images qui ont des synonymes en français et plusieurs autres images où il est difficile de déterminer quels noms devraient être acceptés. Près de la moitié des images sont des mots jumeaux en français et en anglais. En dépit de ces problèmes avec les stimuli, une analyse de variance à deux variables (âge par éducation) a trouvé un effet significatif pour l’âge et l’éducation (p < .008), indiquant que le test, même sans adaptation culturelle, pourrait être suffisamment sensible pour identifier différents niveaux de capacité de dénomination. Les études à venir seront axées sur le remplacement de certaines images problématiques, afin d’atteindre une meilleure concordance des noms et de réduire le nombre de mots jumeaux.
ID 1078
Lien http://cjslpa.ca/files/2011_CJSLPA_Vol_35/No_03_214-277/Roberts_Doucet_CJSLPA_2011.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.