Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Building A Relationship: Perspectives From One First Nations Community

 
Auteur(s) Deanne Zeidler
Volume 35
Nombre 2
Année 2011
Page(s) 136-143
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés COMMUNITY
DEVELOPMENT CULTURAL
SAFETY RELATIONSHIP FIRST
NATIONS
Abrégé Community development and cultural safety models are helpful in describing services that developed in one First Nation. These models can guide professionals towards a place of shared learning and meaning in working with Aboriginal peoples. When professionals build genuine relationships, the open dialogue that emerges can lead to the development of services that are relevant and responsive to community needs. Eight community members in one British Columbia First Nation were interviewed and asked to identify information they felt was important and helpful for a non-Aboriginal professional to know before working with their people. Community members shared their personal experiences and suggestions to assist non-Aboriginal professionals wishing to develop connections in their community. In the process, interviewees also pointed to specific information that they wanted professionals to know about their community’s past and current situation to help them support and work with families and the broader community. Professionals who want to engage in a respectful and mutually beneficial collaborative learning process with Aboriginal people may wish to consider the ideas and insights provided.

Les modèles de développement communautaire et de préservation culturelle sont utiles pour expliquer les services mis sur pied dans une communauté des Premières Nations. Ces modèles peuvent amener les professionnels à l’apprentissage mutualisé et à un sens commun dans leur travail auprès des Autochtones. Quand des professionnels nouent de véritables relations, le dialogue libre qui en découle peut mener à l’élaboration de services pertinents et réceptifs aux besoins de la communauté. On a demandé à huit membres d’une communauté des Premières Nations de la Colombie-Britannique de déterminer, selon eux, l’information qu’il était nécessaire et utile de posséder pour qu’un non-Autochtone puisse travailler avec leur peuple. Les membres de la communauté ont partagé leur expérience et des suggestions pour aider les professionnels non autochtones qui souhaitent tisser des liens avec leur communauté. Cet exercice a mené les personnes interrogées à cibler des renseignements précis qu’à leur avis les professionnels devraient posséder au sujet de l’histoire et de la situation actuelle de leur communauté. Ces renseignements pourraient aider les professionnels à soutenir et à travailler avec les familles et la communauté. Les professionnels veulant mener une démarche d’apprentissage mutuellement bénéfique et respectueuse avec les peuples autochtones pourraient examiner les idées et points de vue présentés dans cet article.
ID 1066
Lien http://cjslpa.ca/files/2011_CJSLPA_Vol_35/No_02_103-213/Zeidler_CJSLPA_2011.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.