Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Relationships of Speech-Related and Nonspeech Variables to Speech Intelligibility of Children with Palatal and Lip Anomalies

 
Auteur(s) Lesley C. Magnus
Barbara Williams Hodson
Marlene Schommer-Aikins
Volume 35
Nombre 1
Année 2011
Page(s) 32-39
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés cleft
palate
and
lip
intelligibility
nonspeech
variables
speech-related
Abrégé This investigation aimed to identify variables that predict intelligibility ratings for children with cleft lip and/or palate. Speech-related variables under investigation were: (a) phonological deviation average (PDA), (b) mean length of response (MLR), © resonance, and (d) phonation. Nonspeech variables were: (a) age, (b) gender, © cleft type, and (d) hearing status. Data were collected from 50 children (32 boys; 18 girls), ages 3-5 years, with cleft lip and/ or palate (8 cleft lip; 15 cleft palate; 27 both). Speech intelligibility, resonance and phonation were rated by four trained listeners. The speech-related variables that contributed signifi cantly to the prediction of speaker intelligibility ratings were PDA, MLR and hypernasality. Hearing status and anomaly type were predictive nonspeech variables. The results underline the importance of including phonological analysis in the speech assessment of children with cleft lip and/ or palate.

Cette recherche visait à identifi er les variables qui prédisent les cotes d’intelligibilité des enfants ayant un bec-de-lièvre ou une fente palatine. Les variables orales prises en considération dans la recherche étaient : a) la moyenne de déviance phonologique (MDP), b) la durée moyenne de la réponse (DMR), c) la résonance et d) la phonation. Les variables non orales étaient : a) l’âge, b) le genre, c) le type de fente et d) l’état de l’ouïe. Des données ont été recueillies auprès de 50 enfants (32 garçons et 18 fi lles), âgés de 3 à 5 ans, avec un bec-de-lièvre ou une fente palatine (8 becs-de-lièvre, 15 fentes palatines et 27 ayant les deux). L’intelligibilité de la parole, la résonance et la phonation ont été évaluées par quatre auditeurs qualifi és. Les variables orales qui ont contribué de façon considérable à la prévision des cotes d’intelligibilité des locuteurs sont la MDP, la DMR et la rhinolalie ouverte. L’état de l’ouïe et le genre d’anomalie sont les variables non orales qui aident à prévoir les cotes. Les résultats ont démontré l’importance d’inclure une analyse phonologique à l’évaluation de la parole des enfants avec un bec-de-lièvre ou une fente palatine.
ID 1059
Lien http://cjslpa.ca/files/2011_CJSLPA_Vol_35/No_01_1-102/magnus_hodson_schommer_CJSLPA_2011.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.