Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Beyond Vygotsky: What Soviet Activity Theory Offers Naturalistic Language Intervention

 
Auteur(s) Teresa A. Ukrainetz, PhD
Volume 22
Nombre 3
Année 1998
Page(s) 164-175
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés language
intervention
social
interactionist
Vygotsky
Abrégé Naturalistic, functional language intervention or activity-based intervention is increasingly the choice of speech-language pathologists. Working on language targets in the complex contexts of daily life activities presents challenges in supporting language learning. Traditional methods of task analysis, hierarchical task structuring, and writing skills-based objectives are not conceptually consistent or very helpful for activity-based intervention. Theory of activity, developed by Soviet psychologists following a Vygotskian framework, provides a new perspective on the notion of competence within activities. Together with its conceptual cousin, scaffolding, theory of activity provides ideas and methods for analyzing and supporting language learning in context.



Les orthophonistes choisissent de plus en plus l’intervention naturaliste ou fonctionnelle, ou l’intervention par activités. Les cibles langagières, dans les contextes complexes des activités de la vie quotidienne, présentent des défis pour le soutien à l’apprentissage du langage. Les méthodes classiques comme l’analyse des tâches, la structuration hiérarchique des tâches et les objectifs d’écriture basés sur l’aptitude, ne sont pas cohérentes sur le plan conceptuel et ne sont pas très utile en intervention à base d’activité. La théorie de l’activité, élaborée par des psychologues soviétiques à partir d’un cadre vygotskyen, donne une nouvelle perspective à la notion de compétence en activité. Comme pour son cousin conceptuel, l’échafaudage, la théorie de l’activité offre des idées et des méthodes pour l’analyse et le soutien de l’apprentissage du langage selon le contexte.
ID 103
Lien http://cjslpa.ca/files/1998_JSLPA_Vol_22/No_03_122-205/Ukrainetz_HumComm_1998.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.