Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

A Pilot Study to Evaluate a New Early Screening Instrument for Speech and Language Delays

 
Auteur(s) Janis Carscadden
Pamela Corsiatto
Lita Ericson
Robin Illchuk
Carrie Esopenko
Erin Sterner
Gregory D. Wells
Scott Douglas Oddie
Volume 34
Nombre 2
Année 2010
Page(s) 87-95
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés Early
intervention
speech
and
language
delays
screening
18-month-olds
Abrégé The early identification of speech and language delays is a crucial first step in the effective prevention of developmental and socioemotional problems. Children’s early cognitive and language development has bearing on later development and readiness for learning and social competence. The Speech and Language Pathology Early Screening Instrument (SLPESI) was developed to identify possible speech and language delays in 18 to 21-month-old children. The purpose of the present study was to pilot the SLPESI and assess its ability to identify speech and language delays in children of this age group. A total of 252 children, aged 17-23 months, participated in the SLPESI. The test took less than five minutes to administer. Of the 252 children screened, 56 (22%) were recommended for assessment by a Speech and Language Pathologist (S-LP) based on the results of the questionnaire. Of those recommended, 34 came in for assessment and 31 (91%) were assessed and diagnosed with speech and language delays ranging from mild to severe. In order to examine the reliability of the SLPESI, 19 children who passed the initial screening procedure were brought in for a follow-up assessment. Of these, 18 had age-appropriate speech and language skills and one had a mild to moderate speech and language delay. The SLPESI proved to be a quick and effective screening instrument that may help predict speech and language delays in children 18-21 months of age.

La détection précoce des retards de la parole et du langage est la première étape décisive menant à la prévention efficace des problèmes de développement et socio-affectifs. Le développement cognitif et du langage précoce chez un enfant a une influence sur son développement ultérieur ainsi que sur sa capacité à apprendre et ses aptitudes sociales. L’instrument de dépistage précoce en orthophonie (IDPO) a été conçu pour identifier les troubles éventuels de la parole et du langage chez les enfants de 18 à 21 mois. Le but de la présente étude était d’administrer l’IDPO et d’évaluer sa capacité à identifier les retards de la parole et du langage chez les enfants de ce groupe d’âge. Au total, 252 enfants âgés de 17 à 23 mois ont participé à l’étude. L’instrument prenait moins de cinq minutes à compléter. À partir des résultats du questionnaire, 56 (22 %) des 252 participants ont été référés à un orthophoniste pour une évaluation. Des 56 enfants référés, 34 se sont présentés à l’évaluation et 31 (91 %) ont été évalués et diagnostiqués avec un retard allant de léger à sévère. Afin d’examiner la fiabilité de l’IDPO, 19 des enfants qui avaient passé le questionnaire de dépistage ont été rappelés pour un suivi. De ce nombre, 18 possédaient les compétences normales de la parole et du langage pour leur âge et un seul avait un retard léger à modéré. L’IDPO est donc un outil rapide et efficace qui pourrait prédire si un enfant de 18 à 21 mois a un retard de la parole et du langage.
ID 1017
Lien http://cjslpa.ca/files/2010_CJSLPA_Vol_34/No_02_81-152/Carscadden_corsiatto_ericson_illchuk_esopenko_sterner_wells_odie_CJSLPA_2010.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.